Habitat – Habité

Habitat de la plante et de l’animal

Audrey Bonnamour - Habitat de la plante et de l'animal

Tout être vivant a besoin d’un habitat. L’habitat devient et est le reflet de l’être vivant.

Le vivant est impacté en permanence par les progrès technologiques et les rendements.

Audrey Bonnamour - Habitat de l'animal

Tout être vivant a besoin d’un habitat.
Cet habitat est fondamental pour sa croissance et son épanouissement.

Comprendre les besoins du sol et de la Terre.

La Terre est conçue comme un milieu vivant qu’il faut accompagner pour lui permettre d’exprimer toutes ses potentialités. Donc il va falloir tenir compte de l’ensemble de l’environnement :

  • La compréhension du sol et sa composition
  • Les intéractions avec l’ensemble des plantes et des animaux
  • Sa biodiversité

Chaque sol possède des caractéristiques spécifiques qu’il va falloir appréhender pour qu’il soit le plus vivant possible donc le plus fécond.
Pour ce , je tiens compte du milieu terrestre, qui va spécifier la force de croissance mais aussi de l’influence du milieu cosmique (le Ciel) notamment le climat (pluviométrie, hydrométrie, chaleur, ensoleillement, vents, températures…), les astres, qui va permettre les forces formatrices de la plante pour lui apporter sa verticalité, ses couleurs, ses arômes et ses saveurs.
La croissance de la plante et des animaux est aussi impactée par l’intervention de l’homme.

Audrey Bonnamour - Habitat de la plante

Comment améliorer la richesse du sol ?

Le processus d’accroissement de la plante est lié à la Terre donc au sol, au Ciel, de l’effet de gravité à celui de l’attraction solaire.
Il repose sur le passage par les quatre états de la matière :

  • Minéral : (gravité) Force de racine : GRAINE , qui germe avec eau et chaleur du sol
  • Liquide : (liquide) Force de feuille : RACINE, qui s’implante verticalement vers le centre de la terre
  • Lumière :(air/lumière)Force de floraison : TIGELLE, qui sort de terre vers la lumière (liée à la terre et à l’eau par la racine) et à l’air et à la lumière par sa tige.
  • Chaleur : (solaire) Force de fructification.

La plante pousse donc grâce aux influences terrestres et cosmiques.
Donc il faut tenir compte des spécificités de la plante. Un déséquilibre entre les deux milieux engendre un dysfonctionnement du processus d’accroissement de la plante, qu’il va falloir observer, analyser, comprendre donc diagnostiquer pour apporter des solutions.

Audrey Bonnamour - Habitat de la plante et des sols

Ma démarche auprès des professionnels des activités de la terre en bio et biodynamie

Ma démarche globale propose une aide pour améliorer la productivité, le rendement, la qualité des productions et des sols.
Les professionnels concernés sont :

  • Vignerons
  • Maraîchers
  • Horticulteurs
  • Arboriculteurs
  • Pépiniéristes
  • Agriculteurs

Ma démarche consiste à solutionner :

  • Problématiques sur l’élevage :
    maladies/diminution production/problème de comportements
  • Mortalité
  • Développement des cultures / vignes
  • Formes particulières de développement des végétaux
  • Baisse de rendement
  • Alimentation
  • Stockage
  • Lieux: hangar, étable, stabulation, salle de traite, cave/chai
  • Lieu de vie de l’homme

Causes
Les nuisances sur la terre sont de différentes natures :

  • Influences géophysiques, liées au fonctionnement de la Terre et du cosmos (ciel)
  • Perturbations électromagnétiques liées aux champs électriques et magnétiques des nouvelles technologies
  • Perturbations électriques : courants parasites et vagabonds (installations modernes)
  • Mémoires subtiles/Histoire du lieu

Un terrain d’action spécifique :
LA VIGNE du sol au vin

La vigne, lorsqu’elle est dans un bon endroit où elle peut exprimer toute sa puissance d’être végétal atypique et volontaire, donne à son fruit un goût marqué par le lieu où elle a poussé.

Elle est liée au sol par ses racines et reçoit par ses feuilles, toutes les spécificités climatiques du lieu.

Chaque vigne a sa spécificité, son caractère, son comportement et son originalité.

La vigne est donc une plante spécifique.

Son process de maturation et d’accroissement est particulièrement sensible au sol et à la terre. 

Ma démarche proposée est particulièrement pertinente pour accompagner les vignerons sur l’ensemble des process de maturité de la plante et de son fruit, le raisin, mais aussi sa transformation, (je parle ici de la vinification) en vin, compte-tenu de la spécificité de la vigne.

Il nous faut tenir compte de l’ensemble des matériaux et de leur implantation. Ces éléments représentent « l’habité » du vin.

Audrey Bonnamour - Sol pour la vigne

Tarif de la prestation

Entretien préalable : 120 € / heure

Intervention : sur devis / hors frais (déplacement, hébergement, restauration)

Audrey Bonnamour - biodynamie Maine-et-Loire
Audrey Bonnamour - agriculture bio près d'Angers